Soutien à la recherche

Dans le cadre de sa politique scientifique en recherche respiratoire,

L’association le Nouveau Souffle se propose de financer l’année 2020, des projets de recherche pour un budget global de 100 000 Mille euros.

Travaux post-doctoraux de recherche médicale

L’association « le nouveau souffle » lance un appel d'offres pour des travaux post-doctoraux de recherche médicale sous forme d'une bourse de thèse et / ou mobilité, en relation avec la pneumologie avec un montant maximum de 20 000 euros par projet.

Contactez nous

Vous avez une idée qui vous semble prometteuse ?

Travaillons ensemble pour faire avancer la recherche dans le domaine de la santé respiratoire.

Previous Next Play Pause
mardi, 14 mai 2019 21:13

France asthme sévère (FASE) : étude observationnelle transversale descriptive des patients atteints d’asthme sévère suivis dans les centres hospitaliers généraux

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Introduction

L’asthme sévère concernerait plus de 250 000 personnes en France. Il n’existe que peu de données concernant ces patients dont la prise en charge est parfois difficile. L’objectif de cette étude est de réaliser une étude descriptive des patients asthmatiques sévères pris en charge dans les CHG de France.

Méthodes

Il s’agit d’une étude non interventionnelle et transversale réalisée auprès des pneumologues des CHG et portant sur des patients asthmatiques sévères selon les critères ATS/ERS et âgés de plus de 18 ans.

Résultats

Parmi les 1502 patients inclus, 1465 sont analysables. La moyenne d’âge est de 54 ans (± 16), 27 % des patients ont plus de 65 ans et 63 % sont des femmes.

L’âge médian de début de l’asthme est de 24 ans, avec un début avant l’âge de 12 ans pour 34 % des patients. Les fumeurs représentent 12 % de la population et 29 % sont des ex-fumeurs. Une atopie personnelle est présente chez 66 % des patients et une atopie familiale dans 39 %. L’intolérance à l’aspirine concerne 11 % de la population et la maladie de Widal, 7 %. Parmi les atteintes ORL, 45 % des patients ont une rhinite chronique, 24 % une rhino-sinusite chronique et 18,2 % une polypose. Les autres comorbidités les plus courantes sont le RGO (39 %) et l’HTA (26 %). Selon le pneumologue, 40 % des patients présentent une anxiété et 14 % une dépression. Concernant les traitements de l’asthme, la majorité des patients (92 %) reçoit une association bêta-2-mimétique de longue durée d’action/corticostéroïdes inhalés, 30 % des patients sont sous anticholinergiques, 52 % sous anti-leucotriènes, 27 % sous anti-IgE, et 17 % sous corticothérapie orale au long cours. Un bilan allergologique a été réalisé dans 93 % des cas, avec réalisation de tests cutanés pour 71 % des patients, dosage des IgE totales pour 62 % des patients, dosage des IgE spécifiques pour 37 % des patients et un compte des éosinophiles sanguins pour 75 % des patients, une sérologie aspergillaire pour 45 % des patients.

Conclusion

Ces résultats préliminaires permettent d’avoir pour la première fois, une description épidémiologique des patients asthmatiques sévères vus dans les CHG, en termes de caractéristiques sociodémographiques, médicales, comorbidités et antécédents médicaux. Des analyses ultérieures permettront également de décrire plus précisément les phénotypes d’asthme sévère en France, et d’apporter des informations supplémentaires sur la prise en charge, les facteurs déclenchants et l’observance des patients à leur traitement.

Auteurs :

L.Portel, C. Raherison, D.Coëtmeur, T.Didi, B.Lemaire, C.Maurer, C.Nocent, J.P.Osler, E.Parrat, A.Prud’homme

Revue :

Revue des Maladies Respiratoires. Volume 35, Supplement, January 2018, Page A5

Lu 57 fois Dernière modification le mercredi, 15 mai 2019 21:05
Connectez-vous pour commenter