Soutien à la recherche

Dans le cadre de sa politique scientifique en recherche respiratoire,

L’association le Nouveau Souffle se propose de financer l’année 2020, des projets de recherche pour un budget global de 100 000 Mille euros.

Travaux post-doctoraux de recherche médicale

L’association « le nouveau souffle » lance un appel d'offres pour des travaux post-doctoraux de recherche médicale sous forme d'une bourse de thèse et / ou mobilité, en relation avec la pneumologie avec un montant maximum de 20 000 euros par projet.

Contactez nous

Vous avez une idée qui vous semble prometteuse ?

Travaillons ensemble pour faire avancer la recherche dans le domaine de la santé respiratoire.

Previous Next Play Pause

Titre

Etude pronostic des cancers au cours des pneumopathie infiltrantes diffuses
Acronyme :
K-PID

Nom et prénom de l’investigateur-coordinateur

NaccacheDr Jean-Marc Naccache
24 rue des écoles Creteil 94000 France
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Promoteur

AP-HP

Domaine de Recherche

Cancérologie/maladies rares

Structure responsable de la gestion de projet

AP-HP, Service de Pneumologie Hôpital Tenon

Rationnel

La survenue d’un cancer bronchique au cours d’une pneumopathie interstitielle diffuse chronique (PID) est un événement qui suscite un intérêt croissant comme en témoigne l’augmentation, chaque année, du nombre de publications. Il faut cependant souligner que les données rapportées sont représentées quasi-exclusivement par des séries rétrospectives dans des populations asiatiques.Il y a très peu de données provenant de population caucasienne.

L’intérêt croissant pour ce sujet a pour origine l’existence d’un surrisque de cancer bronchique au cours des PID avec un OR qui varie de 3.5 à 7.3. La fréquence des PID au cours des cancers bronchique varie selon les séries de 2,4 à 10,9 %. Nous avons réalisé une première étude observationnelle sur les sites de l’hôpital Tenon et du Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil.

Les patients présentant une PID ont été sélectionnés au sein d’une population de cancers pulmonaires diagnostiqués entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2013. Cette étude a permis de retrouver que 5.3% (48/907) des patients présentaient une PID. Certaines particularités de la présentation des cancers au cours des PID ont été rapportés et retrouvés dans notre série avec notamment un développement périphérique dans les zones de fibroses du processus néoplasique et une moins grande proportion d’adénocarcinome au bénéfice des carcinomes épidermoïdes. Surtout les cancers sur PID posent le problème de la faisabilité des standards thérapeutiques et leur pronostic est le plus souvent aggravé par la présence de la PID. Ainsi dans l’étude rétrospective de Miyazaki sur 2165 CBNPC tous stades confondus, la présence d’une PID est un facteur de mauvais pronostic indépendant avec un hazard-ratio à 0.59 (0.43-0.81, p=0.001).

L’objectif de notre étude est donc de comparer le pronostic des patients, pris en charge en pneumologie à l’hôpital Tenon et du Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil, présentant un cancer sur PID à une population contrôle de patients présentant un cancer sans PID.

Hypothèse

Le cancer bronchique au cours des PID est associé à un pronostic plus péjoratif du fait d’une part des complications de la PID liés aux traitements du cancer et d’autre part une moindre efficacité des traitements sur le cancer.

Originalité et Caractère Innovant

Première étude française sur l’association de cancer sur PID quelque soit le type de PID, sur un grand nombre de patient.

Objet de la Recherche

Objectifs principal et secondaires :
  1. Survie globale des patients présentant un cancer sur PID comparée à une population contrôle de cancers sans PID
  2. Survie sans progression des patients présentant un cancer sur PID comparée à une population contrôle de cancers sans PID
  3. Comparer l’application des standards thérapeutique dans une population de patients présentant un cancer sur PID à une population contrôle de cancers sans PID
  4. Comparer les complications des traitements anticancéreux dans une population de patients présentant un cancer sur à une population contrôle de cancers sans PID
Critères d'évaluation principal et secondaires :
  1. Survie des patients à partir du diagnostic de cancer bronchique
  2. Progression du cancer selon les critères Recist
  3. Traitement anticancéreux reçu comparativement au standard pour le TNM
  4. Complication du traitement anticancéreux selon CTCAE
  5. Décès par insuffisance respiratoire
  6. Décès par cancer
  7. Décès d'autre cause

Bénéfices attendus pour le patient et/ou pour la santé publique

  • Confirmer la particularité des cancers sur PID
  • Identifier d'éventuels facteurs pronostic
  • Envisager une adaptation des standards thérapeutiques anticancéreux en cas de PID.
  • Envisager des essais de phase 2 sur des traitements anticancéreux en fonction de nos résultats.

Mots Clés

Cancer bronchique, pneumopathie interstitielle diffuse, fibrose pulmonaire

Bibliographie

  1. Le Jeune I, Gribbin J, West J, Smith C, Cullinan P, Hubbard R. The incidence of cancer in patients with idiopathic pulmonary fibrosis and sarcoidosis in the UK. Respir Med. déc 2007;101(12):2534?40.
  2. Harris JM, Johnston IDA, Rudd R, Taylor AJN, Cullinan P. Cryptogenic fibrosing alveolitis and lung cancer: the BTS study. Thorax. janv 2010;65(1):70?6.
  3. Ozawa Y, Suda T, Naito T, Enomoto N, Hashimoto D, Fujisawa T, et al. Cumulative incidence of and predictive factors for lung cancer in IPF. Respirol Carlton Vic. juill 2009;14(5):723?8.
  4. Tomassetti S, Gurioli C, Ryu JH, Decker PA, Ravaglia C, Tantalocco P, et al. The impact of lung cancer on survival of idiopathic pulmonary fibrosis. Chest. janv 2015;147(1):157?64. Sato T, Teramukai S, Kondo H,
  5. Watanabe A, Ebina M, Kishi K, et al. Impact and predictors of acute exacerbation of interstitial lung diseases after pulmonary resection for lung cancer. J Thorac Cardiovasc Surg. mai 2014;147(5):1604?11.e3.